UFC-Que Choisir Océan Indien

Enquêtes

Résultats de l’enquêtes prix 2016 dans les grandes surfaces alimentaires de La Réunion

Course alimentaire caddy

 

Une enquête nationale sur les relevés de prix dans les grandes et moyennes surfaces a eu lieu de janvier à Février 2016, sur l’ensemble du territoire français dont les Dom -Tom.

Au total, lors de cette édition, 4 306 magasins répartis sur 96 départements, ont pu être enquêtés avec un relevé de prix concernant 81 produits de grandes marques ou de marques distributeurs (MDD). Ils concernaient  les familles de produits épicerie sucrée/salée, boissons, laitages, fruits-légumes, viandes-poissons, entretien domestique, produits de soins. Des produits de consommation courante bien représentatifs des ménages français.

Au total, c’est 340 000 prix qui ont été relevés, triés et analysés au cours de ces deux semaines d’enquête du 23 janvier au 6 février 2016, par UFC-Que Choisir.

La Réunion: un niveau de prix qui bat des records

Enquête prix grandes surfaces alimentaires

Les prix relevés dans quatre grandes surfaces  à La Réunion sont sans surprise : les écarts de prix avec la métropole sont importants, soit +71% dans l’ensemble.

Le transport n’explique pas tout ;  envoyer un conteneur de 30 m3 de la France à l’île de la Réunion revient à moins de 3 000€, soit 100€ seulement par mètre cube de marchandise.
Même s’il faut compter aussi les taxes prélevées par les collectivités, comme l’octroi de mer et les politiques des enseignes.

Les écarts à l’intérieur de l’île sont éloquents, un hypermarché du Tampon est  58% au-dessus de la moyenne métropolitaine, c’est beaucoup, mais pas autant qu’un supermarché de Saint Joseph qui atteint  tout de même +82%.

Même s’il faut prendre ces chiffres avec précaution en raison du faible nombre de magasins visités à La Réunion et  sans doute des habitudes de consommation qui peuvent être différents, on en conclut  tout de même un écart de prix significatif par rapport à la métropole. En particulier en ce qui concerne la droguerie et les produits d’hygiène  qui pèsent lourd dans les achats courants.

Éléments d’information non exhaustifs qui ne sauraient se substituer à la réglementation existante